La recherche

L’AFMD se veut le lieu d’une rencontre mutuellement enrichissante entre praticien·ne·s du management de la diversité et chercheur·e·s.
Les sujets que nous abordons soulèvent des questions délicates et sont en perpétuelle évolution.

C’est pourquoi nous sollicitons des chercheur·e·s en sciences sociales, afin qu’ils et elles orientent et collaborent aux travaux que nous conduisons avec nos membres.

Nous encourageons par ailleurs nos membres à accueillir les chercheur·e·s qui travaillent sur le management de la diversité dans leurs organisations. Le recueil de données actuelles et fiables permet en effet d’enrichir nos connaissances et nos pratiques.

Vous trouverez ici les articles issus de ces collaborations.

Regards de recruteurs sur les « jeunes »

De nombreuses politiques diversité d’entreprise comprennent un axe dédié au critère de l’âge. Les « jeunes », en particulier, font l’objet d’une grande attention dans le cadre des recrutements. Or, la jeunesse fait l’objet d’une intense activité de catégorisation positive et négative par les recruteurseuses.

Afin de comprendre les ressorts de ce processus de catégorisation et d’en analyser les variables, l’AFMD accompagne le projet « Recrujeune ». Les chercheurs de ce projet ont conduit une série d’entretiens semi-directifs auprès de recruteurs issus d’entreprises et de secteurs variés afin d’interroger les représentations dont font l’objet des candidats du simple fait de leur « jeune » âge.

Les résultats de ce travail de recherche font l’objet d’une publication dans notre collection « Questionner » et seront présentés le 6 février 2019 lors d’un événement à Lyon.

Questionnaire « Genre, métiers et formations »

Les étudiantes d’aujourd’hui sont les professionnel.le.s de demain. Or, les écoles adhérentes de l’AFMD constatent bien souvent que leurs étudiantes font des choix de formation et de métier qui semblent guidés par des stéréotypes de genre.

Afin d’établir un état des lieux leur permettant de mettre en place des actions efficaces pour y remédier, les écoles adhérentes de l’AFMD ont décidé de mesurer les stéréotypes de genre de leurs étudiantes au moyen d’un questionnaire. Ce projet, qui bénéficie du soutien de la Conférence des Grandes Ecoles, permettra d’observer l’évolution des stéréotypes de genre des étudiantes dans le temps, en fonction des actions conduites.

Les écoles engagées en faveur de ce projet favorisent l’égalité femmes-hommes et se donnent les moyens d’offrir aux recruteurs et recruteuses des profils diversifiés dans chaque spécialité.

L’impact des formations « recruter sans discriminer »

Le testing de 2016 a démontré un écart significatif de traitement des candidatures au recrutement selon « l’origine » du candidat dans une quarantaine de grandes entreprises françaises.

Aujourd’hui, la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) lance un projet de recherche visant à évaluer l’efficacité d’une solution souvent choisie par les organisations pour réduire ce risque discriminatoire : la formation des recruteurs.

L’AFMD est partenaire de cette initiative inédite et ambitieuse qui permettra de déterminer si les formations présentielles et distancielles permettent de diversifier les recrutements et/ou de réduire les risques discriminatoires sur le long terme.

Si vous souhaitez des informations sur ce protocole de recherche et ses modalités de mise en œuvre, contactez Dorothée Prud’homme, responsable des études de l'AFMD.

Faits religieux, posture d’entreprise et postures individuelles

L’AFMD soutient la recherche conduite par Hugo Gaillard, doctorant en sciences de gestion à Le Mans Université, dédiée à l’impact des postures des organisations vis-à-vis du fait religieux et leurs incidences RH, notament en termes de mobilité, d’implication, ou encore de bien-être au travail.

En utilisant une méthodologie qualitative, Hugo interroge les croyances et les pratiques religieuses des salariées, ainsi que leurs perceptions des manifestations religieuses dans leur organisation. Il analyse les réactions des managers et des collègues à des demandes susceptibles d’être interprétées comme religieuses. Enfin, il étudie la posture de l’organisation sur ce sujet et ses conséquences sur l’implication de tous les salariées au travail.

Ce travail de recherche est notamment conduit auprès de salarié·e·s d’organisations adhérentes de l’AFMD et fera l’objet d’une publication dans notre collection « Questionner ».