Mesurer l’inclusion : co-construction et expérimentation inédite au sein du groupe de travail de l’AFMD

Publié le Mercredi 26 mai 2021

Une coopération interentreprises

Débuté en janvier 2020, le groupe de travail dédié à la mesure de l’inclusion touche maintenant à sa fin.
Pendant un peu plus d’un an (Covid-19 oblige), il a réuni, autour de Delphine Pouponneau (Orange), Patrick Scharnitzky (Alternego) et Pete Stone (Just Different), treize organisations adhérentes de l’AFMD.
Dans la droite lignée des travaux qui ont donné naissance à la publication « L’inclusion dans les organisations : de la posture à la pratique », ce groupe de travail s’est efforcé de recenser les indicateurs existants susceptibles de répondre au concept d’inclusion tel que défini par Patrick et Pete dès 2018. Puis, les membres de ce groupe ont, pour chaque dimension de l’inclusion et dans chaque domaine, complété ce recensement en imaginant des indicateurs signifiants en matière d’inclusion.

« J'ai été ravie de constater que d'autres organisations partageaient la même ambition. La dynamique du groupe de travail nous a permis de mettre en commun et en toute transparence des outils et des connaissances en matière de mesure. Ce partage s’est avéré enrichissant et nous a vraiment permis de distinguer les indicateurs de la diversité des indicateurs de l’inclusion. L'investissement du groupe de travail tout au long de ce processus de co-construction a été exemplaire et témoigne d'un véritable intérêt pour ce nouveau baromètre. » Delphine Pouponneau

Fin 2020, ce travail a permis de co-construire la version de travail d’un outil inédit de mesure de l’inclusion permettant d’évaluer à la fois les actions mises en œuvre par les organisations et le ressentis des salarié.es. Il ne restait

Un outil éprouvé

Huit organisations ont accepté de participer au bêta-test organisé en février 2021. Elles ont complété le questionnaire relatif aux actions et diffusé le questionnaire dédié aux perceptions à près de 3000 salarié.es en tout.

« Le fait que les organisations participant au groupe de travail aient accepté de passer ce bêta-test est évidemment la meilleure façon de vérifier que notre travail de conception est solide. Avec plus de 3000 réponses au questionnaire mesurant l’impact des actions inclusion sur la perception des salarié.e.s, nous avons largement atteint le seuil qui nous permet d’ajuster les pondérations et d’identifier les modifications à apporter au questionnaire pour la version finale de l’outil. » Patrick Scharnitzky

« Le bêta-test était une étape importante du processus pour valider que ce travail préalable avait du sens pour les collaborateurs et collaboratrices de nos organisations, mais également pour vérifier la robustesse de cet outil. Les résultats du bêta-test, nous ont également donné des informations très intéressantes sur le degré d’inclusion de nos organisations respectives. En résumé, un beau travail d'équipe et je crois qu’on est tous fier.es d’avoir participé à construire un outil aussi inédit et ambitieux ! » Delphine Pouponneau

 

Des résultats enthousiasmants !

Les enseignements de ce bêta-test sont multiples. Tout d’abord, le plus important à nos yeux : l’outil co-construit dans le cadre de ce travail collectif fonctionne ! Les notes obtenues sont cohérentes et reflètent de façon fidèle, selon les participant.es, le niveau d’inclusion des organisations testeuses. Ensuite, certaines dimensions de l’inclusion du modèle élaboré par Patrick et Pete ne sont actuellement pas suffisamment investies par les organisations, par exemple la déconstruction des stéréotypes. De même, dans certains domaines, l’inclusion n’est pas encore une priorité, par exemple dans le domaine de la communication. Enfin, nous avons pu constater que certain.es salarié.es, du fait de leur appartenance ressentie à un groupe minorisé, ont, moins que les autres, le sentiment que les organisations au sein desquelles ils et elles sont employé.es sont inclusives.

« Nous avons tous et toutes été très satisfait.es de constater que notre outil fonctionne. Cela veut dire que les organisations pourront dorénavant mieux savoir si leur volonté d'être plus inclusive se traduit réellement dans le ressenti des collaborateurs et collaboratrices et ainsi mieux orienter leur politique Diversité et Inclusion." Pete Stone

Le cheminement emprunté dans le cadre de ce groupe de travail, les enseignements accumulés au cours de l’élaboration de l’outil, les résultats globaux obtenus à l’occasion du bêta-test seront au cœur de la prochaine publication de l’AFMD sur ce sujet. Ses auteurs, Patrick Scharnitzky et Pete Stone, les présenteront lors d’une conférence publique qui aura lieu lors de la semaine égalité des chances co-organisée par l’AFMD et le Medef en octobre.

Venez nombreux pour découvrir les résultats de cette expérience exceptionnelle !