De quoi parle-t-on ?

Le terme "diversité" a fait son apparition en France il y a une quinzaine d’années.

Depuis, son sens n’a cessé d’évoluer. Que signifie aujourd’hui "diversité" pour un employeur ?

Un concept venu des États-Unis

Dans les années 1980, le diversity management voit le jour aux États-Unis et impose rapidement une vision fondée sur les bénéfices potentiels d’une société multiculturelle, ainsi qu’une perspective néomanagériale dans laquelle priment les intérêts économiques des entreprises. Vingt ans plus tard, à la faveur du renforcement du droit antidiscriminatoire et de la mobilisation de quelques « entrepreneurs de la diversité », le management de la diversité fait ses premiers pas dans les entreprises françaises et, avec lui, arrivent les professionnel·le·s chargé·e·s de sa mise en œuvre : les responsables diversité.

Trois critères structurants

Le terme « diversité », qui désignait, dans les années 2000, des populations racialisées subissant de la discrimination sur le marché de l’emploi, voit progressivement son sens changer. La plupart des organisations qui mettent en place des politiques de management de la diversité cherchent à répondre aux grandes obligations légales, et en particulier à celles pour lesquelles il existe des incitations financières. Ainsi, l’emploi des personnes en situation de handicap, l’égalité femmes-hommes et les questions intergénérationnelles sont progressivement devenus des questions structurantes des politiques diversité.

Évolutions et transversalité

Mais la législation évolue et les organisations qui s’engagent progressent. Elles sont alors capables d’investir d’autres critères de discrimination, tels que l’appartenance religieuse ou l’orientation sexuelle, mais aussi, plus largement, de nouvelles problématiques comme le bien-être au travail ou l’attraction des « talents ». On le voit donc, le management de la diversité ne se résume pas à la lutte contre la discrimination – qui en constitue néanmoins le socle nécessaire –, il couvre des enjeux plus larges, car transversaux.

Des échanges entre responsables diversité

S’approprier ces enjeux, mener de front conception et mise en œuvre des politiques, mobiliser les collaborateurs et collaboratrices…, la mission des responsables diversité est complexe et exigeante. Or, si chaque politique diversité doit être pensée en accord avec les spécificités de l’organisation, le partage de connaissances et d’expériences sur ces sujets est indéniablement une source d’innovation et d’efficacité, et un gain de temps. Pour cette raison, l’AFMD se veut le lieu de rencontres et d’échanges des responsables diversité.