AFMD

Interview

 

Martine Boucher, Responsable Diversité et Egalité des Chances - France Télévisions
Après six passés en tant que Responsable RH dans les secteurs de l’industrie et du textile, Martine Boucher entre à la Rédaction nationale de France 3 en 1993 comme Responsable des Ressources Humaines. En 2004, elle rejoint France Télévisions SA en tant que Chargée de missions sur les thématiques sociales et sociétales et les relations sociales. Martine est nommée Responsable Diversité Et Egalité des chances en 2010.

 

Quand et comment France Télévisions a débuté son travail sur la diversité ?
Les valeurs de la diversité sont tout à fait en phase avec les valeurs portées par le service public et celle-ci est inscrite dans les gènes de France Télévisions. Notre engagement en faveur de la diversité remonte à 2004. Nous faisions alors partie des premières entreprises signataires de la Charte de la diversité. Puis au cours des dix années suivantes, nous avons multiplié les initiatives. En 2009, un comité permanent de la diversité présidé par Hervé Bourges est mis en place pour réaliser un rapport annuel sur le traitement de la diversité en interne. L’année suivante, la politique diversité du groupe est renforcée par le changement de présidence et la création d’un département spécifique chargé de centraliser toutes les actions diversité volet RH. Des correspondants égalité des chances sont nommés dans les différents secteurs et filiales du groupe et s’en suit une grande campagne de sensibilisation et de formation auprès de l’encadrement dans un premier temps puis auprès des IRP en 2012. Au même titre que le numérique, la diversité figure dès lors parmi les priorités du plan stratégique de France Télévisions et sur la feuille de route 2011-2015. En 2013, France Télévisions forme le Comité Diversité, composé des acteurs de la diversité issus des différentes directions et des représentants du personnel pour veiller au déploiement de la politique diversité.

Qu’est-ce qui a motivé cette démarche d’obtention du Label Diversité ?

Cette décision a été portée par la direction, sous l’impulsion de Rémy Pflimlin. Après la fusion de nos six entités en 2010, les process RH avaient été mis à mal. Le Label Diversité se présentait alors comme un outil nous permettant d’une part de remobiliser nos collaborateurs autour de l’entreprise commune, et d’autre part de reconstruire et sécuriser des process RH favorisant l’égalité des chances. En 2011, le diagnostic nous a permis de réaliser un état des lieux sur la prise en compte de la diversité en interne et sur nos antennes. Une chef de projet a été nommée pour mener l’entreprise au Label ainsi que 11 chefs de chantier avec pour objectif la mise en mouvement de cette dynamique. A l’été 2013, ce sont près de 80 collaborateurs et représentants du personnel issus des différents secteurs d’activité de France Télévisions qui ont été auditionnés. Et cette année, grâce à la mobilisation de nos collaborateurs, l’entreprise a obtenu le Label Diversité.
 

Quelles sont vos actions au quotidien ?
La particularité de la politique diversité d’un groupe médiatique comme le nôtre, c’est son déploiement à la fois en interne vis-à-vis des collaborateurs et au sein des antennes pour que la télévision publique reflète au mieux la société française.
Depuis 2011, notre politique diversité est organisée autour de quatre champs prioritaires : Handicap, Mixité/Egalité hommes-femmes, Diversité sociale et ethnoculturelle, Jeunes et seniors.
Chaque année, un plan d’actions est élaboré au sein de chaque secteur pour mettre en place différentes actions concrètes portant sur ces 4 champs, qui font l’objet d’un bilan annuel. En 2013, 140 actions ont été réalisées citons notamment un guide interne à l’attention de l’encadrement « comment intégrer la diversité et l’égalité des chances en tant que manager ».
La moyenne d’âge au sein de l’entreprise se situant à 46 ans, nous avons renforcé les dispositifs pour encourager la transmission des savoirs tels que le tutorat, l’alternance et l’aménagement des fins de carrières.
Sur le volet de la prévention, nous avons mis en place une cellule externe d’écoute et de traitement des réclamations relatives à la discrimination, une médiation et une campagne sur le vivre ensemble et le respect au travail. D’autre part, nous développons les achats avec le secteur protégé.
De nombreuses autres actions transverses sont menées par les chefs de chantiers dans tous les secteurs de l’entreprise et dans le cadre de partenariats. Nous avons adoptés des indicateurs et des objectifs de progression sur l’ensemble de nos actions.

France Télévisions a rejoint l’AFMD en 2010. Pourquoi avez-vous choisi de devenir membre ?

Lorsque nous nous sommes engagés dans la démarche d’obtention du Label Diversité, nous avons cherché à nous doter d’une boîte à outils. L’AFMD semblait être l’acteur incontournable sur ce sujet. Devenir adhérent nous a permis de pouvoir identifier des bonnes pratiques, d’échanger entre pairs et d’acquérir une expertise. S’engager sur le Label Diversité sans rejoindre l’AFMD, c’est se priver d’une plateforme essentielle !
Au sein de l’AFMD, les différents secteurs sont bien représentés et les activités sont variées. Fin 2012, nous avons notamment présenté notre politique diversité à une trentaine d’adhérents dans le cadre du cycle de petits déjeuners organisés par l’AFMD.
Nous nous inscrivons dans une démarche d’amélioration continue ; aussi toutes les thématiques abordées à l’AFMD nous intéressent. D’ailleurs, nous sommes intéressés à participer un atelier d’échanges en lien avec notre cœur de métier.

 

 

France Télévisions est un groupe audiovisuel de service public présent sur tout le territoire français réunissant près de 10000 collaborateurs et plus de 100 métiers.